LINDA LORIN : C’est Nova et Arte

Dans son émission Le Grand Mix matin, Linda Lorin, journaliste et animatrice, joue le rôle du passeur toute la semaine sur la tranche 9h30 – 13h. Avec gourmandise, elle met en lumière des talents en leurs faisant bénéficier de l’éclairage d’autres talents. 

nova_radio

Les folles semaines de Linda !

C’est dans un taxi qui la ramène jusqu’à chez elle que nous nous rencontrons. Linda revient d’un aller-retour Paris-Province où elle a réalisé le Grand Mix.

À la tête de sa propre émission, elle occupe tous les postes : rédactrice en chef, bookeuse, journaliste, monteuse, animatrice et réalisatrice. C’est avec Nova qu’elle a appris la réalisation. Une sacrée organisation !

« Derrière la console, c’est comme si j’étais dans un avion. Je suis libre de voyager ».

En grandissant sans télévision à la maison, la radio est devenue sa petite musique quotidienne. Sa madeleine de Proust c’est France Inter : les matins avec Eve Ruggiéri, la météo marine …  et surtout des voix de femmes reconnaissables animant des émissions avec du contenu. Très tôt, elle a eu une passion pour ce média et pas forcément avec l’envie d’entrer à la Maison de la Radio. Armée de sa jolie voix, elle n’a jamais cessé de travailler en s’adaptant aux différentes stations. En quittant Oüi FM et Europe 1, ils ont trouvé chez Nova qu’elle était trop propre.  « Ils m’ont dit : Salis-toi ! J’ai appris à être un peu plus moi. Nova privilégie la vie à la beauté esthétique ». 

« C’est l’humain qui m’intéresse »

« Mine de rien, j’ai commencé à travailler dans une radio pour les sans-abris, on allait vraiment au contact des gens qui nous racontaient leur vécu sans voyeurisme. Ce qui m’intéresse c’est ce qu’ils sont au fond. Chez les créatifs, il y a une dimension qui me fascine, mais chaque personne à quelque chose à apporter ». 

Mélanger les genres, c’est ce qu’elle s’efforce de faire en mettant par exemple, Kad Merad, comédien très connu, juste à côté de Julien Prévieux, artiste moins connu qui a eu le prix Marcel Duchamp en 2014. À sa façon, elle essaye d’attirer l’oreille sur des artistes un peu moins médiatisés, mais dont le talent est aussi grand.

De temps en temps, elle aimerait bien avoir un co-pilote pour la seconder. « Quand Camille Diao me fait deux micro ballades par semaine, c’est génial ! J’en ai plus que trois à faire. Je peux prendre de l’avance mais pas pour l’agenda, hélas ! ». Tous les jours de la semaine, elle fouille l’agenda de ses invités. Cette chronique est née de son envie de savoir comment le quotidien de ses invités jouait sur la création et vice-versa. « Il y a un côté un peu improvisé. J’arrive fraîche par rapport à l’événement, mais j’ai potassé à mort sur mes invités pour pouvoir rebondir. On ouvre leur agenda, la conversation commence sur le quotidien. Ensuite, ça dérive sur leurs créations, l’art, l’actualité ».

Très souvent après les rencontres, elle pense aux questions qu’elle aurait pu poser. C’est une perfectionniste. « Pour Joey Star, je suis sortie en me disant que j’avais mal mené l’interview, que j’aurais dû lui demander ça et ça. Je me remets tout le temps en question. ça signifie que j’espère progresser à chaque fois. C’est plutôt sain finalement ».

« L’idéal ce serait une émission à travers le monde qui parle de culture ou de découverte d’autrui ».

À Nova, je me sens bien dans le sens où on a une liberté de ton rare en radio. J’ai aussi une rapidité d’action. Si une info tombe, je peux la retranscrire immédiatement. Quelle serait mon émission idéale ? Si je pouvais avoir une émission culturelle qui voyage dans le monde …  alors là ! ».  En attendant, Linda n’a pas eu de vacances cet été. Elle tenait une rubrique sur Arte dans l’émission 28 minutes. « Quand je fais de la télévision c’est comme si j’allais en soirée. Cet apparat, je ne l’ai pas en radio. Je suis très nature dans la vraie vie, je ne me maquille pas. La radio c’est peut-être plus authentique, mais j’aime les deux ».

2017 ! Et voilà que ses rêves se réalisent : retrouvez Linda du lundi au vendredi sur Nova « le Grand Mix matin » dès 9h30 dans un bain à remous culturels et, sur Arte « Invitation au voyage » dès 16h30, avec trois destinations, proches ou lointaines, trois regards qui ouvrent les portes du monde.

 17457479_10154216897307721_9158163785150531060_n

Mini Bio  : Linda Lorin, 43 ans, est une journaliste et animatrice de radio et de télévision. Elle a un doctorat en Droit. Son attachement à la radio vient de l’enfance. En 1998, elle est engagée à Radio urgences, où elle anime une émission de reportages destinée aux sans-abris. La même année, sa passion pour la musique l’aiguille vers RFI où elle effectue des interviews pour la Bande Passante. En 1998, sur Oüi FM, elle est « Linda en roller avec Tattoo ». En 2011, elle est meneuse de jeu le week-end sur Europe 1. En 2012, c’est sur Radio Nova qu’on peut l’écouter. Depuis 2014, elle assure la tranche 9h30-13h en semaine de Radio Nova.

Dans le même temps, la télévision lui fait de l’oeil : MCM, France 5 (2007-2010), CinéCinéma (2006-2012), France 4 (2011-2012), Canal+, TPS Star, Arte (2016-2017)

Photo © Angelik Iffenecker et Valérie Djian

© Copyright D.Manguin Danishout Mars 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s